Zoom sur les régimes de retraite obligatoires.

CAPFINANCES ACADEMIE I 26/08/2021

Source de revenus principale chez les seniors, la pension de retraite se compose généralement de deux régimes obligatoires : le régime de base ainsi que le régime complémentaire.

Avec plus de 17 millions de retraités en France pour un montant total de 331 milliards d’euros versés, les régimes de retraite obligatoires pesaient déjà pour 13,6% dans la balance du PIB en 2019. Des chiffres en croissance constante, preuve s’il en faut de l’importance pour tout un chacun de préparer au mieux son départ à la retraite.

Selon la Drees, la moyenne des pensions nettes s’élevait en 2019 à 1393€ net tous régimes confondus, avec un taux de remplacement de 74% pour une carrière complète.

Table des matières

Définition des régimes de retraite obligatoires

Panorama des régimes de retraite

À ce jour, 95% des prestations de retraite versées dans l’Hexagone se composent communément des deux régimes de retraite obligatoires : le régime de base et le régime complémentaire.

Selon la (ou les) profession(s) exercée(s) tout au long de votre carrière, ce sont 42 régimes spéciaux au travers desquels votre pension peut être versée. De même, certaines entreprises et institutions publiques sont rattachées à un régime qui leur est propre.

Bon à savoir

L’annexe au projet de loi de Finance pour 2019 répertorie aux pages 20 et 21, l’ensemble des 42 catégories de régimes.

Parce que les pensions proviennent des cotisations de la population active pour la population retraitée, on parle de régime par répartition reposant sur la solidarité intergénérationnelle.

Parallèlement à ces cotisations distribuées aussi bien au régime de base qu’au régime complémentaire, les actifs accumulent des droits en vue de leur propre départ à la retraite, dont la pension sera à son tour assurée par les nouveaux actifs.

Financement des régimes

Toutefois, le système de répartition pose aujourd’hui de nombreuses questions étant donné certains facteurs démographiques et économiques, tels que :

  • l’augmentation du taux de chômage ;
  • l’augmentation du nombre de départs à la retraite ;
  • l’augmentation de l’espérance de vie.

Face à ces enjeux politiques d’envergure, autant de réformes ont été entreprises afin de préserver le bon fonctionnement du système des retraites, à savoir :

  • augmenter les cotisations ;
  • diminuer les niveaux de pension ;
  • repousser l’âge légal de départ à la retraite ;
  • repousser l’âge du taux plein.

Dans l’espoir de maintenir le niveau de pension des retraités, et en réponse à ces réformes, des solutions existent, telles que le rachat de trimestres et de points, le cumul emploi-retraite ou encore la retraite progressive.

Malgré tout, des mesures sociales en faveur d’un départ anticipé à la retraite pour les carrières longues et en cas de handicap, ainsi que selon le niveau de pénibilité au travail, ont été adoptées respectivement en 2003 puis en 2015.

financement-regimes-retraite

Simplification des régimes

Depuis de nombreuses années déjà, les régimes de retraite ont tendance à aller vers une simplification législative.

Ainsi au 1er janvier 2019, deux régimes fusionnent : l’Association des régimes de retraite complémentaire (AGIRC, destinée aux salariés du privé) et l’Association générale des institutions de retraite des cadres (ARRCO) deviennent le régime unique Agirc-Arrco.

En outre, le projet de loi organique visant à fusionner l’ensemble des 42 régimes spéciaux en un système universel de retraite a été adopté en première lecture le 5 mars 2020 par l’Assemblée nationale. 

Son entrée en vigueur se fera en deux temps :

  • à partir de 2022 pour la génération 2004 (qui sera alors majeure) ;
  • à partir de 2025 pour les générations 1975 et suivantes.

Calculer votre pension de retraite

Peu importe l’activité professionnelle exercée tout au long de votre carrière, le montant total de l’assurance vieillesse repose toujours sur la rémunération ainsi que sur le nombre de trimestres de cotisation.

Le régime de retraite de base des salariés du secteur privé se calcule ainsi :

Montant retraite de base = Revenu annuel moyen x Taux pension x (Durée d’assurance vieillesse / Durée de référence pour taux plein)

avec :

  • Revenu annuel moyen : évalué sur les 25 années les plus avantageuses de votre carrière professionnelle, celui-ci s’exprime en euros.
  • Taux de pension : celui-ci dépend du nombre de trimestres durant lesquels vous aurez travaillé par rapport au nombre de trimestres requis. Si les deux sont égaux (ou si vous avez atteint l’âge d’accès automatique au taux plein), vous aurez accès au taux plein de 50%. Sinon, la différence entre durée d’assurance vieillesse et durée nécessaire de cotisation impliquera une majoration ou une minoration de votre taux de pension.

Dans le décompte des trimestres cotisés pour l’assurance vieillesse sont inclus :

  • les trimestres cotisés ;
  • les trimestres assimilés ;
  • les éventuels trimestres rachetés ;
  • les majorations de durée d’assurance.

Outre la retraite de base, de nombreux régimes de retraite complémentaire comme Agirc-Arrco se fondent, quant à eux, sur un système de points

Leur fonctionnement est le suivant :

  • vos cotisations sont converties en points retraite ;
  • vos points sont convertis en pension de retraite.

La retraite complémentaire des salariés du secteur privé se calcule ainsi :

Nombre de points = Montant des cotisations retraite à l’année / Prix d’achat du point

Montant retraite = Nombre de points x Valeur du point (en €)

A noter

Lors du décès de l’assuré salarié, une pension de réversion est attribuée au conjoint survivant. Celle-ci représente une fraction de la pension de retraite de base et de retraite complémentaire confondues du défunt et dépend de l’âge et des ressources du conjoint survivant.

Selon le parcours emprunté durant votre carrière professionnelle, calculer votre pension de retraite peut vite devenir plus complexe que prévu. Les conseillers Capfinances vous accompagnent de façon personnalisée afin non seulement de mieux vous y retrouver, mais également de préparer dès aujourd’hui un départ à la retraite dans les meilleures conditions.

Selon le parcours emprunté durant votre carrière professionnelle, calculer votre pension de retraite peut vite devenir plus complexe que prévu. 

Les conseillers Capfinances vous accompagnent de façon personnalisée afin non seulement de mieux vous y retrouver, mais également de préparer dès aujourd’hui un départ à la retraite dans les meilleures conditions.

Retour haut de page

Être rappelé par un Conseiller.

Nos conseillers partenaires sont à votre disposition. 

N’hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter les réponses les plus adaptés.

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 17h30. Les informations personnelles recueillies feront l’objet d’un traitement par Capfinances. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d’opposition et droit de ne pas faire l’objet d’un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à contact@capfinances.fr ou par courrier à l’adresse Capfinances – Zac la Plaine de la Ronce 920, rue Augustin Fresnel 76230 Bois-Guillaume. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.

capfinances-partenariats

Service Partenariats

Appel gratuit depuis un poste fixe, du lundi au vendredi de 9h à 17h30. 

Laissez-nous un message !

Renseignement ? Information ? Prise de rendez-vous ? 

N’hésitez pas à expliciter votre demande pour que nous puissions vous apporter les réponses et conseils les plus adaptés.

Les informations personnelles recueillies feront l’objet d’un traitement par Capfinances. Conformément à la loi française n° 78-17 du 6 janvier 1978, vous bénéficiez de droits relatifs aux données vous concernant (droit d’accès, de rectification, d’effacement, de portabilité, d’opposition et droit de ne pas faire l’objet d’un traitement automatisé). Vous pouvez également retirer votre consentement à tout moment. Pour exercer ces droits et pour toute information complémentaire, vous pouvez nous contacter par email à contact@capfinances.fr ou par courrier à l’adresse Capfinances – Zac la Plaine de la Ronce 920, rue Augustin Fresnel 76230 Bois-Guillaume. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre politique de confidentialité.